Throwback thursday livresque

Throwback Thursday Livresque 2019 – Les émotions, 1

Qu’est-ce que c’est ?

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais version livres, ce rendez-vous hebdomadaire est organisé par Bettierose Books. La forme de ce dernier change un peu en 2019, d’où le nouveau logo. Chaque mois aura le droit à un thème, déclinés en plusieurs parties. Pour se faire la main, on commence l’année avec comme sujet :

Semaine 1 : un livre qui fait peur ou qui m’a fait ressentir un profond dégoût

Pour cette édition, j’ai ressorti le seul livre qui m’a fait cauchemarder. Il ne fait pas vraiment peur, mais il a provoqué chez moi un profond sentiment de malaise.

Je l’ai ouvert un matin d’août. Bien que physiquement, j’ai été sur une plage, mentalement, j’étais au fin fond de la Forêt-Noire. J’y étais aux côtés de David, embaumeur et écrivain de profession. Il y était avec sa femme et son patron d’un temps : le milliardaire paraplégique Arthur Doffre, qui voulait un nègre pour écrire l’histoire d’un tueur en série, Le Bourreau.

Tout le récit a lieu en huis-clos dans cette maison perdue au milieu de nulle part. Franck Thilliez a réussi, dans ce roman, a mettre en place un environnement très malsain, suffocant, avec une scène finale qui me fait encore frissonner. J’étais à la fois complètement aspirée par le récit, mais aussi profondément dérangée par lui. Il y a eu trois conséquences à cela.
La première est que je n’ai pas pu poser le roman. Prisonnière de cette maison, j’ai avalé les cinq cents pages d’un coup, presque en retenant mon souffle.
La deuxième conséquence, qui découle directement de la première, est que je me suis retrouvée avec le pire coup de soleil de toute ma vie. J’ai la peau claire, et j’ai passé ma journée sur la plage, à plat ventre. Le vent m’a empêchée de ressentir la chaleur cuisante du soleil et je n’ai pas pensé à mettre autant de crème soleil que j’aurai dû.
La troisième et dernière conséquence a été la nuit que j’ai passé. Une nuit où je me retrouvais prisonnière de cette maison au fond de la Forêt-Noire, pourchassée par le Bourreau. Après avoir été réveillée en sursaut, je n’ai pu me rendormir.

Alors, vous en pensez quoi ? Le livre convient au thème ? Et quel est le livre que vous avez choisi pour ce thème ?

3 commentaires

  • Tachan

    Grande trouillarde devant l’éternel que je suis, je n’ai jamais lu de Franck Thilliez, mais il a l’air d’exceller dans le genre et rien que de lire le résumé, j’en frissonne.
    Merci pour la découverte !

    • Ladilae

      Il fait des trucs bien glauques Thilliez, mais celui-là… Il y a rien d’effrayant, ou de très gores (certaines scènes de ses autres romans sont plus dures), mais il a particulièrement travaillé l’ambiance, le huis-clos, les personnages (que ce soit les caractères ou les interactions). Et le tout donne un bouquin bien malsain… J’avais à la fois envie de poser le bouquin parce que je le sentais pas, mais j’avais une petite voix qui me disais de continuer pour connaître la fin…
      C’est sur que c’est pas le plus idéal pour découvrir Thilliez si on est facilement impressionnable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *