Throwback thursday livresque

Throwback Thursday Livresque 2019-14 : science-fiction

Le Throwback Thursday livresque est désormais géré par Car0le, du blog
My bo0ks. Chaque semaine, à travers un thème, nous ressortons une vieille lecture de nos placards. C’est l’occasion de mettre à profit nos innombrables heures de lecture.

Semaine 14 : science-fiction

Me revoilà après quelques jours d’absence. Je lis peu en ce moment (en congés 5 jours, je n’ai pas ouvert un seul livre) et je me suis même demandée si j’allais avoir le temps pour ce Throwback thursday livresque, mais me voici.

Je lis peu de roman de science-fiction. Pas que je n’aime pas ça, mais la lecture est plus ardue et je ne me sens pas forcément d’attaque. J’en lis beaucoup plus en bande-dessinées et j’apprécie énormément les séries TV ou les films de ce genre. J’ai l’impression que ces supports passent mieux, sont plus faciles à appréhender ainsi.

Quoiqu’il en soit, aucun des romans de SF que j’ai lu n’est très gai. J’en ai donc choisi un qui m’avait beaucoup plus, mais est passé un peu inaperçu lors de sa sortie : L’âge des miracles de Karen Thompson Walker.

La Terre tourne sur elle-même en vingt-trois heures et cinquante six minutes. Vingt-quatre heures, pour faire plus simple. Bref, en un jour. Dans le roman, un beau jour, l’humanité découvre que la rotation de la Terre sur elle-même ralentit. Les jours s’allongent. D’abord de quelques minutes, puis de quelques heures.
Julia est une adolescente comme les autres. Elle est témoin de cet étrange phénomène, et de tout ce qu’il engendre. Alors que certains y voient le début de la fin du monde, d’autres décident de prendre le meilleur de ce qui arrive.
Pourtant, bien vite, la gravité s’en trouve perturber. Les oiseaux ne savent plus où migrer. Les marées deviennent aléatoires et imprévisibles.

Le roman est assez lent et contemplatif. Je ne m’attendais pas à en apprendre autant sur le fonctionnement de notre planète. je ne vous le cache pas, ce n’est pas très joyeux et je vous conseille de passer votre chemin si vous broyez du noir. Mais c’est dommage qu’il n’est pas connu plus de succès. Le thème est assez original, et bien traité.


Je vous souhaite une belle semaine et vous dis à jeudi prochain pour un nouveau thème (pas plus gai) : la maltraitance.



Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *