Divers

TAG : Mon rapport à la lecture

Depuis que je me balade de blog en blog, je vois pas mal de TAG passer sans jamais en faire. Jusqu’à maintenant. J’ai vu celui-là passer sur le blog Une plume sur un parchemin, qui l’avait elle-même repris sur d’autres Booktube que vous pouvez découvrir en tête de son article.

Le rapport à la lecture est différent selon la personne, et étant curieuse de nature, je me dis que c’est l’occasion parfaite pour échanger là-dessus. N’hésitez donc pas à le reprendre !

C’est parti !

Quel est ton rythme de lecture ?

Cela dépend de ma motivation et du livre que je choisis. Je ne lis pas forcément tous les jours. J’ai beau prendre les transports en commun, je les prends trop tôt le matin et j’ai tendance à piquer du nez si je lis. Et le soir, les rames sont tellement bondées que je n’ai pas vraiment l’espace pour sortir un bouquin.
En moyenne, je suis à 2/3 romans par mois, (sans compter les BD). Je fais partie d’un comité de lectures de BD, du coup, une partie de mes devoirs est d’en lire plusieurs d’un mois sur l’autre. Ça aide.

Un ou plusieurs livres en même temps ?

Je lis généralement deux romans en même temps, pour une raison simple : j’en ai un sur papier (ou liseuse) et un livre lu. Je mets beaucoup plus de temps à lire le livre lu, car je trouve moins l’occasion, mais ce moyen de lecture me plait.
J’ai du mal à lire plusieurs en même temps, car j’ai besoin de m’impliquer dans une lecture. Le fait qu’il y ait deux supports différents m’aident à bien distinguer les deux récits.
Bien sûr, des BD, mangas et comics se glissent dans entre deux pages de mon roman et je suis plusieurs séries à la fois.

Papier ou E-book ?

Les deux.

J’ai longtemps été sceptique sur le numérique. Je me disais que rien ne valait le papier. Puis, pour le travail, j’ai dû me pencher un peu plus sur le sujet, apprendre à me servir des liseuses que nous prêtions pour pouvoir renseigner les usagers. Et la lecture numérique m’a conquise. C’est tellement agréable dans les transports, ou en voyage. C’est léger, on tourne les pages d’une simple pression du doigt.

J’aime toujours l’objet papier, et je lis et achète toujours des livres « physiques ». Mais je dois dire que dès que je vois un gros bouquin, je déchante un peu et me demande si je ne ferais pas mieux de le trouver en e-book. Parce qu’entre un grand format de 600/700 pages et sa version numérique, la praticité de la lecture n’est pas la même (surtout quand on prend les transports en commun).

Relis-tu tes livres ?

Non, et pour une raison simple : je n’ai déjà pas le temps de lire toutes les nouveautés que je vois passer, alors relire d’anciennes lectures ? Ce n’est pas ma priorité. Je ne dis pas que je ne le ferai jamais, mais pour l’instant ce n’est pas la cas.

Quel genre de livres lis-tu généralement ?

Je suis grand public. La littérature est là pour me faire voyager, me faire vivre d’autres aventures. C’est d’ailleurs pour ça que mon blog s’intitule « Les tribulations d’une bibliothécaire ». Certes, il y a les anecdotes du boulot (projet en cours), mais surtout chaque aventure dans laquelle je me lance en ouvrant un livre.

Du coup, j’ai lu beaucoup de bit-lit, mais j’ai fini par m’en lasser un peu. J’aime beaucoup la fantasy et je souhaiterai vraiment prendre plus de temps pour lire de la SF. Je lis beaucoup de polars. J’ai une espèce de fascination pour la noirceur de l’âme humaine. Depuis peu, je consacre plus de temps aussi à la romance et au feel good, parce que ce sont des lectures qui font du bien, et je ressens le besoin de lire des romans moins sombres, et plus porteurs d’espoir.

Je ne lis que très peu (voir pas) de littérature blanche. Les sujets abordés, bien que très intéressants, ne me tentent pas. J’en ai lu pendant un temps, mais aujourd’hui, je trouve cela trop déprimant. Ce n’est pas ce que je recherche dans la lecture en ce moment.

Quel est ton rapport avec ta PAL ?

Je l’ignore (un peu comme ma liste Netflix). Le nombre de lectures est trop élevé. Au final, bossant en bibliothèque, je lis beaucoup de nouveautés, et peu de bouquins venant de ma PAL, qui grossit bien plus vite que ce que je peux lire.
De temps en temps, je me replonge dedans et me rappelle que j’avais acheté tel ou tel titre parce qu’il paraissait vraiment chouette. Mais entre temps, j’ai oublié jusqu’à son existence !

As-tu déjà eu une panne de lecture ? Que fais-tu pour t’en sortir ?

Oui, j’ai eu une grosse panne de lecture, qui m’a amené à remettre en question ma manière de lire et de travailler. Elle était liée à mon travail de bibliothécaire. Pendant quelques années, j’animais deux clubs de lecture en même temps : un senior et un adolescent, à raison d’une séance par mois pour chaque club. Je devais donc lire pour les deux.

La lecture est devenue progressivement une obligation. Je ne lisais plus pour partager quelque chose, mais parce que je devais présenter quelque chose. Du coup, j’ai commencé à avoir du mal à trouver du plaisir dans le fait de lire.

Quand les deux clubs se sont arrêtés, j’ai été incapable de livre pendant près d’un an et demi. Je me suis forcée pendant plusieurs mois, mais je trouvais tous les livres mauvais, je n’arrivais à rentrer dans aucune histoire. J’ai fini par arrêter de m’imposer des lectures et j’ai arrêté de lire.

Je vous rassure, j’ai repris le goût de la lecture depuis. Cependant, je fais très attention à ce que je lis et pourquoi je le fais. Je ne veux pas retomber dans les anciens travers. Je lis parce que je le veux, et non plus parce que je le dois. Après, libre à moi de partager mes coups de cœur lors de certaines animations à la bibliothèque.

Qu’est-ce qu’un lecteur ?

Je me rappelle que pendant mes études, un prof m’avait dit qu’il n’y avait pas de non-lecteurs, car nous étions toujours obligés de lire : les indications des transports en commun, les pubs affichées partout, les modes d’emploi,… Bref, on ne pouvait y échapper.

Personnellement, je ne pense pas qu’il y ait un lecteur type. Les raisons qui poussent les gens à lire sont tellement nombreuses ! Se divertir, se renseigner, voyager, s’instruire, etc. La seule chose en commun est qu’ils ont fait le choix de prendre un livre est de l’ouvrir. Finalement, c’est le seul point commun que nous ayons. Après, la raison derrière cette action est personnelle et variée.


C’est tout pour ce petit tag. J’ai écris bien plus que ce que je pensais ! Il vous tente ? N’hésitez pas à le reprendre et me laisser votre lien en commentaire pour que j’aille y jeter un coup d’œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *