BD

Puisqu’il faut des hommes : Joseph, de Philippe Pelaez et Victor L. Pinel

Un village en France. 1961.

Après avoir passé deux ans en Algérie dans l’armée, Joseph rentre dans son village. Quatre autres jeunes hommes sont partis en même temps. Trois sont morts au combat, un quatrième est porté disparu.
C’est avec beaucoup d’agressivité que Joseph est accueilli. Lui s’est porté volontaire, abandonnant ses parents et son frère à la ferme. Lui qui est resté derrière un bureau, pendant que les autres se battaient -et mourraient- sur le terrain.
Mais heureusement, un vrai héro retourne au visage. Le fils du cafetier est vivant et rentre au pays ! Pourtant, il va bouleverser les idées reçues en révélant le secret de Joseph…    

Lors du comité de janvier, j’ai pris cette bande-dessinée par obligation. Il fallait bien que je lise des choses. La couverture n’était pas si mal mais je n’avais même pas lu le résumé. Pourtant, il y a des lectures qui vous surprennent, parce que justement vous n’en attendiez rien, comme celle-là et finalement, vous adorez. C’est ce qui s’est passé ici.

D’abord, il y a le scénario, avec ce jeu d’agressivité passive qui prend de l’ampleur à mesure que les pages se tournent. La tension monte crescendo tout au long du récit. Joseph encaisse les insultes, les railleries, les reproches… Et je me sentais bouillir à sa place, j’avais cette rage au fond des tripes et l’envie de répondre coup sur coup à ces crétins qui n’avaient pas quitté leur village mais qui se liguait contre cet homme qui avait eu plus de courage qu’eux. Et ça, jusqu’au retournement final, que j’espérais, mais que je vous laisse découvrir.

Ensuite, il y a les dessins. En apparence simples et pourtant si expressifs, surtout les visages qui en disent presque plus long que les dialogues.

Vous l’avez sans doute compris, cette BD a été un véritable coup de cœur. Ce tome se suffit à lui-même, mais je pense qu’il est possible que cela donne lieu à une série de one-shot sur le thème des conflits armés. Ce n’est pas vraiment ce que je préfère, mais après ce premier tome très réussi, je me laisserai tenter par les prochains.


Titre de la série : Puisqu’il faut des hommes     |     Titre du volume : Joseph     |     Auteurs : Philippe Pelaez (scénariste) / Victor L. Pinel (dessinateur)    |     Éditeur : Bamboo     |     Nombre de pages : 56     |     Date de publication :  8 janvier 2020          |     ISBN : 978-2-8189-6907-6

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *