Série TV

Plan cœur

Elsa, Emilie et Charlotte sont trois copines parisiennes au tempérament assez différents. Elsa est retournée vivre chez son père, suite à sa rupture avec Max. Sauf que cela fait deux ans maintenant qu’elle ressasse leur séparation. Charlotte décide alors de l’aider à sa façon : en engageant Jules, gigolo. Bien sûr, Elsa ne sait pas qui est son nouveau prétendant, et très vite, les choses dérapent…

Aujourd’hui, je viens vous parler d’une petite sitcom française, disponible sur Netflix : Plan cœur. C’est une série sympathique, qui se regarde facilement et qui a été une petite surprise pour moi. Ça vous intrigue ? Vous avez raison !

J’ai commencé cette série parce que je cherchais quelque chose pas trop prise de tête, et cette série française Netflix m’intriguait. De plus, j’aime assez le format court : 8 épisodes de 30 minutes. Le premier épisode ne m’a pas complètement conquise. Je ne me suis pas dit « ouah elle est trop bien cette série ». A vrai dire, les trois filles m’ont très vite agacées.

De gauche à droite : Charlotte, Emilie et Elsa

Elsa (Zita Hanrot) est complètement larguée. Elle dort dans son ancienne chambre -convertie en salle d’attente pour le cabinet de son père-, travaille à la mairie de Paris, tout comme son ex, qu’elle ne parvient pas à oublier et qu’elle harcèle.

Charlotte (Sabrina Ouazani) est une nana surexcitée. La manière dont elle s’occupe de son cochon dinde (appelé moules frites) est la représentation parfaite de sa vie : elle lui donne du kebab, des sandwichs, des frites,… Bref, c’est n’importe quoi. Elle vit au-dessus de l’appartement d’Emilie, en couple avec son frère.

Emilie (Joséphine Drai) est la carriériste du groupe. Architecte, elle ment à son compagnon (le frère de Charlotte) en lui faisant croire qu’elle va au yoga alors qu’elle part travailler. Elle a l’air de considérer sa grossesse comme une maladie et le bébé comme un inconvénient. Ell n’hésite pas à traiter son compagnon comme un moins que rien, parce qu’il se contente d’un petit salaire, et semble ne pas avoir assez d’ambition pour elle.

En bref, je n’ai pas vraiment éprouvé de l’empathie (ou même de la sympathie) pour elles, même quand Jules, le gigolo, est entré dans la danse.

La suite de l’histoire n’est pas d’une grande originalité. Jules tombe sous le charme d’Elsa. Ses amies ne voient pas ça d’un très bon oeil. Il ne devait être que de passage. Et il est hors de question qu’Elsa apprenne les réelles raisons de sa rencontre avec l’escort.

Il s’est quand même passé un truc bizarre. Sans être complètement emballée, je me suis retrouvée à enchainer les épisodes sans vraiment m’en rendre compte. J’attendais avec impatience que la roue tourne et que les trois jeunes femmes tombent de leur piédestal, car leur attitude m’insupportait. Elles étaient toutes les trois dans leur bulle et seule leur petite personne semblait les intéresser. Et ce comportement me rendait dingue. Il y avait des efforts pour faire un peu de comédie, avec charlotte et son cochon-dinde, les rendez-vous ratés d’Elsa, ou les réflexions de sa collègue. Mais ça tombait un peu un plat.

Puis, leur plan leur a explosé en pleine figure et tout est parti en vrille. La série a changé de ton, et les personnages ont gagné en épaisseur. C’est devenu intéressant, sans être non plus trop lourdingue. La comédie a cédé la place à un show plus sérieux. En perdant le contrôle, les jeunes femmes ont du faire face à leurs faiblesses et faire le point sur leur vie. On évite également les écueils d’une happy ending un peu trop forcée. Là, c’est une conclusion un peu plus réaliste qui nous est offert.

La fin de la saison 1 ne résout pas grand chose, mais ce n’est pas grave. Je n’aime pas forcément les fins ouvertes, pourtant ici, cela passe très bien. S’il y a une saison 2, tant mieux, mais la saison 1 se suffit à elle-même. Elle met en scène ces femmes à un moment charnière de leur vie. Ce qui devait être un coup de main un peu (beaucoup) déplacé les force à se recentrer sur elles-mêmes afin d’aborder une nouvelle étape de leur vie de femmes.

Je vous laisse avec la bande-annonce. Si vous avez un peu de temps, laissez-vous tenter par cette série. Elle est vraiment bien.


Titre de la série : Plan cœur | Année de production : 2018 | Chaîne d’origine : Netflix Nombre de saisons : 1 | Nombre d’épisodes par saison : 8 | Durée des épisodes : 30 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *