Roman

Nous, à jamais de Stacey Lynn

Titre :  Nous, à jamais     |     Auteur :  Stacey Lynn     |     Éditeur : Milady

Nombre de pages :  376     |     ISBN :  9782811233723


Quand Amy se réveille, elle ne reconnaît pas l’homme à son chevet. Pourtant, c’est son compagnon, Adam. Le problème est que l’accident qui l’a clouée dans un lit d’hôpital a aussi effacé les souvenirs des deux dernières années de sa vie.

Stacey Lynn est l’auteur d’une douzaine de romances. Ici, elle livre le combat que mène la jeune Amy pour recouvrer la mémoire. Il s’agit pour elle de découvrir qui est l’homme qui partage sa vie, son appartement, mais aussi qui elle est devenue. Car la garde-robe, les loisirs et le travail qu’elle découvre sont loin de l’étudiante en commerce BCBG qu’elle était deux ans plus tôt. Et cet homme qui la regarde aussi amoureusement est loin de l’homme en colère qu’elle voit en rêve.

J’ai apprécié cette histoire, sans être complètement transportée non plus. La narration étant du point de vue d’Amy, nous sommes tout aussi perdus qu’elle et j’ai compris son comportement erratique, un brin hystérique. Mais au vu de la situation, qui ne le serait pas ? Se réveiller avec deux ans de votre vie effacés, et un quotidien aux antipodes de ce que vous vous rappelez avoir voulu rendrait beaucoup de personnes un chouia trop émotionnel.
Quant à son compagnon, il est dur de savoir quoi en penser. Nous le découvrons à travers les yeux d’Amy. Il est difficile à cerner. On le sent sur le fil, prêt à craquer et faire usage de violence à tout moment, surtout quand la situation lui échappe. Mais en même temps, sa présence rassure et réconforte la jeune femme. Au final, on ressent beaucoup de compassion pour cet homme.

L’histoire est assez banale mais la plume de Stacey Lynn nous plonge au sein de la tempête intérieure qui secoue Amy. Tout comme elle, nous voulons savoir qui se cache derrière le masque d’indifférence d’Adam, ou encore ce qui a poussé la jeune femme à choisir une vie diamétralement opposée de celle à laquelle elle semblait destinée. La plume est légère, les émotions assez justes. C’est une lecture agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *