Comics

Mes héros ont toujours été des junkies de Ed Brubaker

Ellie est une jeune femme en cure de désintox, qui ne compte pas arrêter son addiction. Elle se rapproche d’un autre patient, et le convainc de fuguer. Simple fugue amoureuse ou les raisons sont-elles autres ?

Ce comics est assez court et se concentre sur une jeune fille sûre d’elle, qui idéalise les drogués. Elle revient souvent sur le destins tragiques de junkies célèbres (souvent des musiciens) qui ont produit leurs meilleures oeuvres sous l’influence de la drogue. Pourtant, elle ne parle jamais du décès de ces personnes.

Ce qui commence par une fugue amoureuse se termine en tragédie. Bien qu’elle idéalise les junkies, la réalité est plus moche. La quête de substances illicites la poussent à toutes les extrémités.

Le traitement graphique est très intéressant, avec des planches aux couleurs pastels sur fond blanc pour le présent, et des planches plus sombres, dans les tons marrons sur fond noir pour les scènes du passé ou les passages sur ces junkies célèbres qu’Ellie admire.

J’ai appris après que ce one-shot se déroule dans le même univers que Criminal, une autre série d’Ed Brubaker que je ne connais pas. Cela ne m’a pas du tout manqué. Le volume se suffit à lui-même.

Mes héros ont toujours été des junkies est une bonne lecture, sans plus. Je vais essayer de mettre la main sur la série originale pour voir ce qu’elle donne.


Titre : Mes héros ont toujours été des junkies | Auteurs : Ed Brubaker (scénariste) / Sean Philips (dessinateur) | Éditeur : Delcourt (Contrebande) | Nombre de pages : 69 | ISBN : 9782413017554

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *