BD

L’orphelin de Perdide de Régis Hautière

Claudi, quatre ans, vit avec ses parents, fermiers, sur Perdide, une planète inhospitalière. Pour y survivre, les habitants doivent s’isoler dans des bunkers pendant la saison des frelons, qui détruisent tout sur leur passage. Seulement, ces insectes arrivent plus tôt que prévu et bientôt, Claudi se retrouve seul. Sa mère lui a confié un œuf, lui disant d’obéir à tout ce que lui dit l’objet.

A plusieurs années lumières de là, il y a le Grand Max, un contrebandier. Il est bloqué sur une planète quand la mère de Claudi lui laisse un message lui demandant de venir sauver Claudi. C’est lui qui prodigue des conseils au petit garçon. Afin de faire réparer plus vite son vaisseau, il accepte de prendre un couple comme passager.

J’ai été plutôt déçue par cette bande-dessinée dont deuxième et dernier tome paraîtra début 2019. Le scénario est assez classique : une planète inhospitalière, un élément perturbateur, un enfant à sauver protégé par son animal, un homme peu recommandable qui se transforme en sauveur, mais dont la mission est rendue plus compliqué par des passagers louches. Le rythme du récit est assez déséquilibré. Après un début assez lent, tout s’accélère et tout arrive en même temps.

Du coup, bien que la première partie m’ait ennuyée, je suis restée sur ma faim, avec l’envie de savoir quand même comment cela allait se terminer. Quant aux dessins, assez cartoons, je les ai trouvés assez disgracieux.

Je dois avouer ne pas trop savoir quoi en penser, ni si je jetterai un coup d’œil au deuxième volume. En tout cas, je ne vais pas trop retenir mon souffle jusque-là…


Titre :  L’orphelin de Perdide 1/2     |     Auteur :  Régis Hautière (scénario) / Adrian (dessinateur)     |     Éditeur : Glénat/Comix buro

Nombre de pages : 56     |     ISBN :  978-2-344-03080-6


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *