BD

Les crocodiles sont toujours là de Juliette Boutant et Thomas Mathieu

Thomas Mathieu et Juliette Boutant reviennent avec leurs crocodiles. Cette fois-ci, ils ne sont pas que dans la rue, mais également dans les commissariats, les cabinets médicaux, les hôpitaux,…

Le projet crocodiles, c’est d’abord un blog que Thomas Mathieu crée en 2013, quand il prend conscience de l’ampleur du harcèlement de rue. Il recueille des témoignages et les met en BD afin de témoigner du sujet. Les hommes y sont tous représentés sous la forme d’un prédateur : le crocodile. C’est le seul qui est en couleur d’ailleurs : un beau crocodile vert.

Les scènes sont crues, parfois vulgaires. Pourtant, elles retranscrivent des situations qui ont vraiment eu lieues. En 2014, le Lombard publie un premier volume : Les crocodiles.

En 2019, un second volume parait : Les crocodiles sont toujours là. Malheureusement, le constat est édifiant, et ce second volume a certainement été encore plus dur et violent que le premier. Il a aussi créée des disputes entre bibliothécaires et de longs débats pour savoir si cet ouvrage avait sa place dans nos rayons. Retour sur une polémique.

Les hommes, tous des prédateurs ?

Tous les hommes, sans exception, sont représentés en crocodiles. Cela veut-il dire que tous sont des prédateurs ? L’auteur n’y va-t-il pas un peu fort ?
Et bien non ! L’ouvrage peut paraître brutal, et à charge contre la population masculine. Pourtant, les auteurs y apportent une nuance qu’il faut accepter : non, tous les hommes ne sont pas des crocodiles. Mais à force de subir le harcèlement de rue, les femmes ont malheureusement à se médier tout de suite. Ainsi, plutôt que de voir l’homme d’abord et le crocodile ensuite si le comportement le montre comme tel, nous avons tendance d’abord à le voir comme un crocodile. En gros, ils sont coupables tant qu’ils n’ont pas démontré qu’ils sont innocents.

C’est bien triste, mais c’est une réalité. Cela recoupe une étude que j’ai lu un jour. Une étude a mis en avant qu’une expérience négative marque plus les esprits qu’une expérience positive. Vous pouvez avoir eu des échanges cordiaux avec vingt personnes aujourd’hui, si vous n’en avez qu’un seul désagréable, c’est celui-ci que vous retiendrez. C’est bien pour ça qu’Internet pullulent d’avis négatifs, alors qu’il est bien plus difficile d’avoir des avis positifs.

Le crocodile est-il uniquement masculin ?

Il l’était dans le premier tome, qui se centrait sur le harcèlement de rue. Mais dans les Crocodiles sont toujours là, les auteurs témoignent de comportements de sexisme ordinaire véhiculés par des femmes ! Et c’est bien en cela que je trouve ce volume plus violent.

Car les témoignages mettent en avant une réalité assez effrayante : le sexisme est partout et peut-être incarné par tout le monde, peu importe le genre. Policier, gynécologue, voire votre propre famille ! Les témoignages sur les violences obstétriques m’ont révulsée. Mais je me suis aussi rappelée d’un moment particulièrement humiliant chez un gynécologue qui aurait très bien pu être dans ce livre.

Pour mettre en avant graphiquement le fait que le sexisme et les violences faites aux femmes ne le sont pas que par des crocodiles (donc par des hommes), les bulles des femmes sexistes sont sur fond vert.

Un ouvrage nécessaire

Une longue discussion autour de cet ouvrage a eu lieu dans le comité BD dont je fais partie. [Le comité BD est une réunion mensuelle de bibliothécaires de plusieurs médiathèques qui se partagent les lectures des nouveautés afin d’avoir une plus large vision des sorties.] Nous avons tous jugé cette bande-dessinée indispensable. Certaines personnes ne seront certainement pas d’accord avec ce qu’elle dénonce, ou les situations choisies, mais elle a le mérite d’ouvrir le débat et de discuter du sujet.

Je vous invite donc à vous pencher sur l’ouvrage, et à ne pas hésiter à laisser votre avis en commentaire.


Titre : Les crocodiles sont toujours là     |     Auteurs : Juliette Boutant et Thomas Mathieu     |     Éditeur : Casterman     |    Nombre de pages : 186     |     Date de publication : 18 septembre 2049     |     ISBN : 9782203172272

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *