Roman

La maison des oubliés de Peter James

Quand Ollie et sa femme ont acheté la maison sur Cold Hill, ils savaient que cela n’allait pas être une partie de plaisir. Mais ils étaient loin de s’imaginer que la vie paisible à la campagne qu’ils attendaient allait plutôt ressembler à un cauchemar. Chaque jour amène son lot de travaux supplémentaires à prévoir. Mais surtout, des événements de plus en plus étranges les poussent à se demander s’ils sont bien seuls dans cette maison…

Malheureusement, cette lecture n’a pas été transcendante. L’auteur y accumule tous les clichés de la maison hantée : le couple de citadins qui se lancent dans une nouvelle vie à la campagne, la maison qui tombe en ruines et possède un passé de tragédies, et j’en passe.
Du coup, je n’ai pas été effrayée plus que cela, ou surprise. Les ficelles étaient plutôt grosses. Je suis même restée sur ma fin.

J’aurais bien voulu voir plus leur fille adolescente, ou plus d’interactions avec les animaux.

En fait, tout semble survolé. Les personnages restent très superficiels. Le fait que le narrateur soit Ollie n’empêchait pas l’auteur de développer les autres persos. Mais non. En fait, tout manque de texture.

J’ai vite vu venir le twist final qui n’avait donc rien de surprenant. La fin est d’ailleurs décevante et m’a laissé avec une sensation bizarre. Ok, tout ça pour ça ? me suis-je demandé. J’ai un peu eu l’impression de perdre mon temps…

Peter James a écrit de meilleurs livres que cela. Que vous soyez friand du genre, ou que souhaitiez juste vous faire une première frayeur, passez votre chemin. Dommage.


Titre : La maison des oubliés     |     Auteur : Peter James     |     Éditeur : Fleuve noir     |    Nombre de pages : 340     |     Date de publication : 7 mars 2019     |     ISBN : 9782265117143

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *