Série TV

Doctor Who – La femme qui venait d’ailleurs (11×01)

Pour un premier article série, je commence fort. Par un article très personnel, pour une série qui me tient à cœur.

Il y a quelques années, on m’a forcée à regarder Doctor Who. Si si ! Au départ, je n’étais pas du tout convaincue. Mais une amie est venue chez moi en me disant, en gros, que j’avais raté ma vie si je n’avais jamais vu cette série. Alors je l’ai laissée m’entraîner dans un marathon Doctor Who.

Le premier épisode, avec Christopher Eccleston et Billie Piper fuyant des mannequins m’a laissée plus que perplexe. Je me demandais bien ce qu’elle pouvait trouver à cette série. C’était super bizarre. Quant aux effets spéciaux… Mon Dieu, a-t-on vraiment besoin de parler des effets spéciaux ? Kitchissime au possible !

Puis, au cours du marathon, j’ai assisté à ma première régénération et j’ai découvert Ten. L’excentrique Ten en pyjama et son « red big threatening button » ! Un tournant s’est opéré dans ma vie à ce moment-là. J’exagère à peine !

Depuis Ten et Rose, les années ont filé. Les compagnons s’en sont allés et ont été remplacés. Le Docteur a changé plusieurs fois d’incarnations. Christopher Eccleston, puis David Tennant, avant d’être incarné par Matt Smith, et enfin Peter Capaldi,… Je n’ai pas aimé toutes les intrigues et certains personnages ont eu du mal à me convaincre. Malgré cela, chaque départ a été un petit déchirement.

Quant aux épisodes, certains m’ont fait éclater de rire, d’autres m’ont fait mourir de peur (au hasard, on peut citer le cultissime Blink). Un nombre incalculable d’épisodes m’a noué la gorge, pouvant aller jusqu’à carrément me faire pleurer.

Dans l’histoire de Doctor Who, cette année est très particulière. Car après 55 ans d’existence, où le Docteur a toujours été incarné par un acteur mâle blanc, le Docteur se régénère….en femme. Je me souviens de la Japan Expo de 2011. Steven Moffat avait été invité et lors de la conférence, un des journalistes lui avait demandé s’il avait songé à faire changer le Docteur de sexe. Le showrunner avait répondu qu’il ne s’était jamais penché sur la question, et qu’il ne pensait pas que les gens soit vraiment prêts. Pourtant un petit vote à main levée a prouvé que déjà à l’époque, une partie de la fanbase était prête pour le changement.

Il aura fallu attendre 7 ans pour que cela se produise. Quand en juillet 2017, le premier trailer pour la nouvelle saison de Doctor Who a été diffusé, beaucoup de fans ont été extatiques. Enfin, après des décennies, le Docteur était une femme !!

Hélas, il y a eu aussi beaucoup de fans qui ont rejeté catégoriquement cette nouvelle incarnation, avant même de savoir ce qu’elle valait. Parce que voyons, ça ne pouvait pas être une femme ! Le Docteur était un homme. Point.

Mon avis ? (très personnel) Tous ceux qui ont rejeté ce nouveau Docteur ne sont pas des fans. Parce que le principe même de cette série, vieille d’un demi-siècle, est que le Docteur est un alien à deux coeurs, le dernier de son espèce, qui change de forme quand la sienne est trop endommagée. A chaque annonce de changement d’incarnation, les fans ont toujours débattu mais n’ont jamais rejeté en bloc le nouve acteur ! Ils n’ont jamais dit « Peter Capaldi est trop vieux, cela ne va plus être le Docteur, j’arrête ! » « Matt Smith ? Vraiment ? Le prochain, vous allez le prendre au berceau ? C’est sans moi. » Non, le discours a toujours été assez réservé. Parce que le Docteur change, c’est ainsi. Cependant, faites changer le Docteur de sexe et les boucliers se lèvent. On crie au sacrilège. Une femme Docteur ? Comment vont-ils pouvoir accepter cela ?

Peut-être comme toutes les femmes jusque là ont accepté qu’un alien métamorphe ne choisisse que de se transformer en homme au cours de ces 13 dernières incarnations ? Ou comme toutes les personnes non-caucasiennes qui ont accepté que le Docteur soit toujours (et encore) caucasien ? En acceptant le changement inhérent à cette série ? En attendant impatiemment de voir ce que cette Docteur a dans le ventre ? Peut-être en étant déçu. Ou pas.

Quoiqu’il en soit, je viens de voir le premier épisode de cette nouvelle saison. Ce n’est pas le meilleur et je n’ai pas ressenti la même excitation qu’à l’arrivée de Ten, ou même d’Eleven. Mais j’y ai retrouvé ce que j’adore chez Doctor Who : un petit peu d’horreur, un chouia d’humour, de l’action, une poignée de drame, et des personnages hauts en couleur et courageux. Thirteen m’a fait penser à Ten et à Eleven. Elle est dans cette phase où elle ne sait pas qui elle est, où sa mémoire lui joue des tours sur des trucs cons. Elle est hyperactive t s’agite dans tous les sens. Et quand elle réalise qu’elle est une femme, l’info est vite assimilée (« Does it suit me ? ») avant qu’elle ne passe à autre chose. Parce que son genre importe peu. Parce que le Docteur est une entité qui existe depuis des milliers d’années, un voyageur qui a vu des mondes naître et disparaître. Qui a vu des compagnons aller et venir. Qui voit des problèmes et tentent de les régler. Parce que le Docteur est le protecteur de la Terre et que peu importe qu’il soit vieux, jeune, femme, homme, noir, blanc, ou autre. Il/Elle est le Docteur et toute entité qui s’en prendrait à la Terre devra répondre de ses actes devant lui/elle.

Et c’est ce que j’ai retrouvé dans cet épisode. Et c’est ce que j’attend dans le reste de la saison. Et si certains ne comprennent pas ça, n’acceptent pas ça, alors ils n’ont rien compris à l’essence de cette série.

Vous l’avez compris, ça me tient à cœur. Je serais sûrement plus pondérée pour les prochaines critiques. Peut-être ^_^

Et vous, vous en pensez quoi de cette nouvelle incarnation ?

2 commentaires

  • HUBRIS LIBRIS

    je crois être l’une des rares qui rechigne face à ce changement de sexe. j’ai du mal de comprendre pourquoi on a besoin de féminiser un personnage existant (comme c’est le cas pour des Marvel). Autant inventer un tout autre personnage, un autre univers… (certes, le docteur se réincarne, donc y mettre une nana n’a rien de bien étrange, n’empêche que je préférais un personnage masculin).

    mais plus encore, c’est peut-être le choix de l’actrice qui me rebute. trop fade, sans ce charisme que se trainaient les autres acteurs. j’ai retrouvé l’univers que j’aime avec ce premier épisode mais un docteur féminin, je n’y arriverai pas xD

    • Ladilae

      Cela m’a fait bizarre à chaque changement, et je dois avouer avoir eu beaucoup de mal avec Capaldi. Je le trouvais un peu fade au début. J’ai eu du mal à m’y faire. Je pense que le problème du Docteur, c’est que toutes ses réincarnations ont été sur le même modèle : celui d’un homme de type caucasien. On s’y est habitué mine de rien. Mais ce qui m’a le plus énervée, c’est la levée de boucliers direct, sans lui donner une chance. Qu’on puisse ne pas l’aimer après visionnage, ok. Mais crier au scandale alors même qu’elle n’a pas tourné un épisode, c’est rude. J’avais aussi peur la découvrir en tant que Docteur. Mine de rien, je me suis habituée à ce que le Docteur soit un homme aussi et c’est étrange de voir une femme dire « Je suis le Docteur ». Jusque là, je l’aime bien. Après, à voir sur la durée…

      J’ai beaucoup plus de mal avec la féminisation des personnages de Marvel, qui là me semble complètement tirée par les cheveux et qui répondent à une « mode ». S’ils veulent des héroïnes, qu’ils en créent.

      Laisse un peu de change à ce nouveau Docteur. Après, si tu n’accroches pas, bah tant pis. Au moins tu lui auras donné sa chance.

      Ce qui est sûr, c’est que ça aura lancé de sacrés débats ><

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *