Roman

Comme une ombre de Gilles et Pascale Legardinier

Alexandra est une jeune archéologue de 25 ans qui voyage à travers le monde. Fille d’un milliardaire, elle déteste la présence des gardes du corps que son père lui impose. indépendante et fière, elle les pousse à la démission à une vitesse incroyable.
Tom Drake est militaire, en formation pour protéger les personnages les plus influents du pays. Malgré ses talents, son caractère fougueux et un tantinet désobéissant lui vaut de nombreuses remontrances. Pourtant, c’est son sale caractère qui lui vaut de devoir protéger Alexandra, fille d’un milliardaire. Très vite, il comprend que cela ne va pas être facile. Mais la jeune femme va avoir du grain à moudre face à l’obstination de son nouveau garde du corps.

Au début du livre, Gilles Legardinier nous raconte la génèse de ce livre. Celui-ci est né d’un pari un peu bête entre son éditrice et lui, à la mort de Barbara Cartland. « Tout le monde peut écrire une romance, » a-t-il affirmé. Il a donc été mis au défi de le faire. Sa femme la rejoint plus tard, quand l’ébauche des premiers chapitres lui a fait dire à son mari qu’il ne comprenait vraiment rien aux filles. Ainsi est né Comme une ombre, il y a presque vingt ans.
En 2017, ils ont décidé de retravailler leur roman afin de le moderniser et pouvoir le rééditer. Au moment de la première écriture, les nouvelles technologies étaient quasi inexistante.

Ecrire une romance : pari réussi ?

Pas vraiment. Le livre est très bien. Il est drôle, rythmé et les deux terminent ensemble. Pourtant, le côté romance passe au second plan. J’ai plutôt pris cela comme un roman d’aventures où les deux personnages principaux finissent ensemble.

En effet, le livre se concentre surtout sur les frasques d’Alexandra pour échapper à son garde du corps. Frasques qui poussent les autorités à ne pas aider Tom Drake quand la jeune femme est vraiment dans les ennuis. C’est donc à lui seul de sortir la jeune femme des mains d’hommes peu recommandables.

Alors oui, les deux se rapprochent doucement. On comprend petit à petit que leur attachement devient rapidement personnel. Pourtant, ce sont leurs ennuis qui sont mis en avant, leur relation semblant finalement accessoire.

Je ne sais pas vous, mais quand je lis une romance, je m’attends à ce que la relation devienne intime bien avant la dernière page du livre. Avec quelques tergiversations, des moments de doute, des épreuves à surmonter. Mais quand je lis, j’ai l’impression que la relation entre les deux protagonistes est au premier plan, et les autres péripéties ne sont que des conséquences de cette relation, ou des épreuves à surmonter.

Ce n’est pas ce que j’ai ressenti ici.

Mais cela ne veut pas dire que c’est un mauvais livre. Je l’ai dévoré et j’ai beaucoup aimé. Alexandra nous fait voyager aux quatre coins du globe. Le roman s’attache à sa solitude, au poids d’être la fille de et de vouloir devenir autre chose que cela. Elle souhaite vivre par elle-même, pour elle-même. Les deux personnages sont bien développés et très attachants. Mais je ne mettrais pas cela dans la romance car c’est un peu décevant du coup.

Et vous, connaissiez-vous ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ?


Titre : Comme une ombre | Auteurs : Gilles et Pascale Legardinier | Éditeur : J’ai lu | Nombre de pages : 288 | ISBN :
978-2-290-16179-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *