Roman

La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald

Sara Lindqvist, jeune libraire suédoise, et Amy Harris, vieille dame américaine, ont pris l’habitude de correspondre. Elles ne se sont jamais rencontrées, alors quand Amy invite Sara à venir passer trois mois chez elle, dans la petite ville de Broken Wheel, Iowa, la jeune femme accepte.
Mais le jour de son arrivée, personne ne vient la chercher. Elle se débrouille pour se rendre chez Amy. Hélas, à son arrivée, elle tombe au milieu des funérailles de sa tendre amie.
Elle aurait pu s’en aller, mais les habitants ne semblent pas de cet avis. Même les plus hostiles à sa présence ne veulent pas entendre parler de son départ. Alors la voilà à vivre dans la maison de son amie décédée. Alors que tout le monde la traite avec beaucoup d’égards et refuse toute participation financière de sa part, elle décide de monter une librairie avec les livres d’Amy.

La nouvelle librairie n’est pas vu d’un très bon œil par les autres, mais elle va avoir un effet inattendue et sortir la petite ville de sa torpeur.

Deux femmes que rien ne destinait à se rencontrer

Sara et Amy vivent sur deux continents différents, n’ont pas le même âge, mais le même amour des livres les habitent. C’est autour de cela que leur amitié se tisse, par lettres interposées et livres échangés. Amy lui parle aussi de son village, et de ses habitants. Pas à un moment elle ne lui parle de sa maladie, ce que je trouve assez étrange. Inviter quelqu’un a passé trois mois chez vous sans la prévenir que vous être gravement malade ? Enfin, il fallait bien un point de départ à l’histoire et une explication à son arrivée au fin fond de l’Iowa.

Soyons clair : le roman n’a rien de palpitant. Ne vous attendez donc pas à des rebondissements extraordinaires, ou à retenir votre souffle dans l’attente du prochain chapitre. Il n’y a rien de tout cela. Rien que l’idée que tous ces adultes acceptent une étrangère, la loge, la nourrisse, la balade gratuitement, sans rien demander en échange est étrange. Quand, en plus, elle transforme la bibliothèque personnelle de son amie défunte en librairie… Ils sont assez bizarres dans l’Iowa !

Un livre pour chaque situation

Plus surprenant est l’effet que l’arrivée de Sara, et l’usage qu’elle fait des livres Amy, a sur les habitants de Broken Wheel. Comme beaucoup de petites villes (américaines et d’ailleurs), le taux de chômage y est élevé et les jeunes ont tendance à quitter le village pour la grande ville et toutes les opportunités que cela offre.
Sara est décrite comme une jeune femme peu sociable, peu habituée aux contacts. Elle ne vit qu’à travers les livres et la littérature. C’est grâce à cela qu’elle va changer la vie de ses nouveaux voisins. Si la grande majorité est réservée quant à la librairie, voire même hostile, ils vont tous être attirés par la solaire suédoise.

Un roman chorale

Le roman ne raconte pas que l’aventure de Sara à Broken Wheel. Car les narrateurs se succèdent et à travers eux on aborde plusieurs thèmes. La solitude. La paternité malgré l’absence de liens du sang. La foi. L’alcoolisme. La perte de confiance en soi. Les dommages du regard des autres. Les relations amoureuses et l’acceptation. L’acceptation de soi, des autres, de ce qui nous différencie, de ce qui nous rapproche.
Le tout est surprenant, car on s’attache à tous ces gens. Ils ont leur passé, leurs failles, et la même peur de l’avenir. A travers son projet de librairie, Sara abaisse leurs défenses, les forcent à se regarder dans le miroir, et en se faisant c’est leur relation aux autres qui changent, pour le mieux.

Une ode à la tolérance et à l’acceptation de soi

Pour le livre audio, Kelly Marot prête sa voix aux personnages et elle le fait très bien. Le récit nous enveloppe comme un bon plaid, chaud, douillet et léger. Sans être un page-turner, on ne peut s’empêcher de vouloir savoir comment vont évoluer les relations entre tout le monde. Et à travers les destins individuels de chacun, on retrouve le même message : il est nécessaire de s’accepter tel que l’on est, avec nos erreurs et nos faiblesses pour aller de l’avant.

Sans être un gros coup de cœur, ce livre vous fait vous sentir bien et vous réchauffe de l’intérieur. C’est une assez belle réussite.


Titre : La librairie des cœurs cabossés    |     Auteur : Katarina Bivald    |     Lecteur : Kelly Marot | Éditeur : Audiolib |
Nombre d’heures d’écoute : 13    |     ISBN : 978-2-35641-994-1


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *