Roman

La musique comme ancre

Jasmine a seize ans. Elle a toujours été scolarisée à la maison. La musique est au centre de sa vie, et sa mère la traîne de cours en casting, de casting en cours, afin de faire d’elle la pop star qu’elle n’a jamais été. Mais ce n’est pas la pop qui fait vibrer son âme, mais la soul.

Elliot a seize ans. Il est le souffre-douleur du lycée. Dégingandé, timide, bègue, son saxophone est toute sa vie. Et chaque samedi soir, au coin d’une rue de la Nouvelle-Orléans, il livre son âme aux passants à travers son jazz.

Jasmine et Elliot n’auraient jamais dû se rencontrer, pourtant leurs chemins se croisent. Ils tombent amoureux, aussi puissamment qu’ils aiment la musique. Et en se faisant, c’est eux-mêmes qu’ils apprennent à découvrir et à aimer. Mais cela ne dure pas…

La mère de Jasmine les expatrie en Angleterre et un évènement tragique détruit la vie d’Elliot.

L’amour, par-delà les années

Les années passent, mais pas leur amour. Jasmine retourne à la Nouvelle-Orléans, à la recherche de celui qui a fait battre son cœur tant d’années plus tôt. L’homme qu’elle retourne n’a rien à voir avec l’adolescent qu’elle a aimé. Il a construit un mur entre lui et le reste du monde, et n’a pas touché un saxophone depuis des années. Il a beau tout faire pour la décourager, elle perçoit les restes de celui qu’elle aime et s’y accroche.

Behind the bars est l’exemple même de la romance que j’adore. Derrière une histoire simple en apparence, les thèmes abordés sont difficiles. Harcèlement scolaire, confiance en soi, violences, passions, liens familiaux,… J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai souffert pour et avec ces personnages. J’ai lu leur histoire, j’ai été le témoin des pires moments de leur vie, mais surtout de leur combat, de leur reconstruction. Et quand j’ai refermé le livre, j’étais pleine d’espoir, avec la certitude que malgré tout, il y a de la beauté en ce monde. Et en ces temps plus que troublés, l’espoir d’un futur meilleur est plus que nécessaire.

« Tourner la page était un concept étrange. Dans mon esprit, j’avais toujours cru que la résolution d’un conflit n’était possible que lorsque les deux parties étaient sincères et lâchaient prise ensemble. Je me disais qu’il n’y avait pas de résolution complète si l’une des deux parties refusait de s’ouvrir pour exprimer la vérité. Mais ce n’était pas cela, en fait, pas vraiment. Ce n’était pas un conte de fées qui se terminait sur des adieux consentis de part et d’autre. Il suffisait qu’un des deux personnes trouve sa voix, sa propre force, et apprenne à lâcher prise par elle-même.

La résolution, c’était une personne qui écrivait la fin d’une chanson très toxique et ne la rejouait plus jamais dans son âme. La résolution parfait, c’était d’avoir le courage de commencer une nouvelle chanson avec de nouvelles paroles et une belle mélodie. »


Titre : Behind the bars     |     Auteur : Brittainy C. Cherry      |     Éditeur : Hugo Roman     |    Nombre de pages : 383     |     Date de publication :  5 Septembre 2019     |     ISBN : 9782755643367

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :